Archive for the ‘articles’ Category

JAZZ VIVANT par Gérard Cuenod,
“JAZZ One more time”, juin 2013

Wednesday, July 10th, 2013

VENDREDI 19 AVRIL 2013 A LA CAVE DE LA SPORTIVE: BOPSTER 5TET
“JAMAICA AND ORIGINALS”

Presque que des noms latins ! Pas étonnant qu’ils nous proposent un répertoire inspiré de la Jamaïque, en particulier par les compositions du saxophoniste alto Joe Harriott.

D’accord, je fais le malin, mais en réalité je le connais assez mal, sans doute à cause de ses caractéristiques exploratoires, notamment dans le jazz free, et j’ai beau prétendre haut et fort m’intéresser à tout, j’ai hélas mes limites.

Donc, vous allez penser que c’est les côtés bop et caraïbe, et bien entendu les compositions personnelles qui m’attiraient, certes, certes, mais ce sont surtout les musiciens qui nous présentaient ce programme (more…)

JAZZ VIVANT par Gérard Cuenod,
“JAZZ One more time”, avril 2013

Sunday, June 9th, 2013

Evaristo Pérez cajon-jazz Trio, concert “Les jeunes parmi le jazz”
Marignac, 2 mars 2013

Cajon, mais qu’est-ce? Vous êtes trop forts ! C’est bien une caisse, cela va de soi (“es de cajon”, en espagnol*).

Donc, il s’agit d’un instrument de percussion d’origine péruvienne, datant du VIIIe siècle, et constitué… mais si vous voulez en savoir plus, allez consulter wikipedia.

D’ailleurs ceux qui étaient au Contretemps pour Tri-bal Réunion de Philippe Cornaz savent ce qu’est cet instrument et qui est cette percussionniste, qui joue surtout avec ses mains, un peu avec son pied (pour les variations de son), et avec des balais et une cymbale.

Les mains vont très, très vite, les balais aussi, et outre un accompagnement précis, efficace et discret (tu ne peux pas faire autant de bruit qu’avec une batterie), on a droit à quelques soli époustouflants. (more…)

Le DAUPHINE LIBERE, 6 avril 2013

Sunday, June 9th, 2013

Concerts de midi : Trio Cajon-jazz au conservatoire (5 avril 2013)

Transporté.  Le public du concert du midi s’est laissé volontiers envelopper par la douceur, la complicité et la technicité du trio Cajon-jazz. Et s’est piqué de curiosité pour le Cajon, un boite sur laquelle on s’assied et que l’on frappe avec les mains ou des balais. Un instrument maîtrisé à la perfection par Marta Themo; accompagné à la contrebasse par un “pilier du conservatoire”, Philippe Brassoud et au piano et orchestration, Evaristo Pérez.

Le Dauphiné Libéré (06-04-2013)

New York City Jazz Records – Katie Bull

Thursday, March 1st, 2012

« Singer, composer, lyricist Soraya Berent is clearly also a poet/spoken-wordist, blending many styles in her provocatively titled Undividualism. »
New York City Jazz Records, Katie Bull

Soraya Berent CD “Undividualism”
JAZZ’N’MORE (Christof Thurnherr)

Friday, February 10th, 2012

Ein Schritt zurück, um vorwärts zu kommen.

Mit ihrer CD “Undividualism” macht die Genferin Soraya Berent ein starkes pers6nliches Statement und schlägt dabei gleichzeitig eine stilvolle Briicke zwischen dem Hier und Jetzt und den verschiedenen I Blfitezeiten des vokalen Jazz. Bereits im ersten Stiiciii “Inside Out” kehrt sie ihr lnnerstes nach aussen und I bringt das Programm ihrer Kunst auf den Punkt.

Von Christof Thurnherr

Der Text des ersten Stücks kann fast Zeile für Zeile zur Erklärung der Musik dieses I Quintetts beigezogen warden. “Straight to the essence” heisst es da, eine Absicht, die klarer kaum umgesetzt warden könnte. Soraya Berent, die Leaderin der Formation aus Genf, hat etwas mitzuteilen. “There’s all those words that make me drown.” Undividualism – der Titel dieses Debbts bezieht sich auf das heutige, urbane Zusammenleben und ist durchaus gesellschaftskritisch gemeint. Die Wortschöpfung bezieht sich auf den all zu zentralen Platz, den die Individualität heute eingenommen hat. Das führe zum Wunsch, ” diesen Trend zu hinterfragen, einen Schritt zurückzumachen und so zum wirklichen Selbst zurbckzufinden, erklärt die eloquente Genferin im Gespräch. (more…)

Soraya Berent CD « UNDIVIDUALISM »

Sunday, January 8th, 2012

Apparence versus réalité : on revient souvent à cette opposition dans les propos poétiques que tient dans cette œuvre l’auteure, Soraya Berent, qui se trouve aussi être la voix – et quelle voix ! – chantant les paroles.

En apparence donc, il s’agit d’un disque de musique vocale fait par une chanteuse accompagnée par un trio piano-basse-batterie. Mais ce n’est qu’en apparence. Car il s’agit d’une œuvre poétique et musicale pénétrée d’une attitude profondément jazzistique jusque dans ses derniers retranchements.

L’importance que l’on y accorde à l’improvisation, à la spontanéité  et à l’émotion en témoigne. L’accord entre les quatre musiciens – la chanteuse y comprise – est remarquable. Le seul élément fixé d’avance, ce sont les textes, le livret d’accompagnement les inclut tous : onze en anglais et un en français.

Quand les musiques ne sont pas de la plume de Berent, elles sont le fruit d’une collaboration avec les musiciens de son groupe (pl. 2, 3, 5) ou de l’un ou l’autre d’entre eux (Pérez pl. 6, 11 ; Gysler pl. 9). Sur les treize morceaux du disque, (more…)